Devoir d'école, écrit par Jérémy Cuany (14 ans):


Sarah Zollinger



Assise dans sa chaise, devant son ordinateur, elle tapote avec ses doigts fins et fragiles sur son clavier. Une de ses mèches bouclées tombent devant la vitre qui sert de loupe à ses yeux bleus-verts. Ils sont aussi transparent et mystérieux qu'un saphir ou une émeraude. Elle remet sa mèche en place et continue son labeur. En la voyant assise, on ne devinerait pas qu'en fait, elle est aussi grande que vous et moi.

Dans le reflet de la fenêtre qui illumine sa chambre, on peut entrevoir son visage. Même si ses lèvres ne forment pas un croissant de satisfaction, ses yeux eux, disent le contraire. Ils forment avec son front dénudé de plis et de soucis, un visage angélique, calme. Mais comme rien n'est parfait, le tout n'est pas très énergique.

Et soudain, comme par magie, elle se lève et avance, tant bien que mal pour pouvoir accéder à son lit, non sans peine. Elle se couche et ferme les yeux peu à peu. Et ensuite, un sourire.

Quoi que l'on puisse dire, c'est une fille courageuse, bien plus que nous tous. Malgré son handicap, elle croit en son avenir. Peut-être que c'est à cause de ça « qu'ils » sont jaloux. « Ils » voudraient pouvoir, eux aussi, penser à leur avenir sans avoir de craintes ni de soucis. Même si cela peut paraître bizarre, elle, ça ne lui pose pas de problèmes. Car elle est courageuse, tenace et tient à affirmer ses volontés.

Bien qu'elle ne soit pas très partageuse, elle ferait une très bonne copine si l'on prenait la peine de l'écouter ...